מזרח תיכון חכם presstv.ir 6.6.2017

presstv.ir 6.6.2017

La première réaction d’Israël à la rupture des relations de certains pays arabes avec le Qatar

En réaction à la décision de plusieurs pays arabes qui ont rompu leurs relations avec le Qatar, le régime d’Israël a prétendu qu'il n'y avait "plus de coalition arabe contre Israël". 

« La rupture des relations de ces pays dirigés par l’Arabie saoudite avec le Qatar est comme un nouveau coup d’État au sein du monde arabe », a déclaré l’ancien ministre israélien des Affaires militaires, Moshe Yaalon, cité par l’agence de presse palestinienne SAFA.

Lors d’une conférence tenue à l’occasion du 50e anniversaire de la guerre des Six Jours en 1967, Yaalon a déclaré que les États arabes ne constituent plus aucune menace pour l’existence d’Israël. « Il n’y a plus de coalition arabe contre nous », a-t-il déclaré.

« Les Arabes qui avaient formé une coalition pour nous détruire pendant la guerre des Six Jours se voient aujourd’hui dans le même bateau que nous. Nous et les pays arabes sunnites, à l’exception du Qatar, nous nous trouvons aujourd’hui dans le même bateau, parce que nous considérons l’Iran comme notre ennemi numéro un. », a poursuivi Yaalon.

« Israël doit profiter de la rupture des relations des pays arabes avec le Qatar pour établir de proches relations diplomatiques avec Doha », a déclaré pour sa part, lundi 5 juin, Eli Avidar, ancien émissaire d’Israël au Qatar.

Personne ne peut nier l’existence de fortes relations entre le Hamas et le Qatar. Si nous établissons des relations diplomatiques avec le Qatar, Doha sera mené à faire pression sur le Hamas pour qu’il ne mette pas en danger la sécurité d’Israël", a-t-il prétendu selon le quotidien israélien Yediot Aharonot.

« La sortie de 800 000 civils du Qatar sera comme un séisme pour ce petit pays dont le nombre des habitants est inférieur à celui d’autres pays arabes du sud du golfe Persique », a-t-il poursuivi.

Link 

הדפסשלח לחבר
דרונט בניית אתרים